Capture d’écran 2017-10-08 à 22.30.22

L’esprit moderne

Auguste Perret, Mallet-Stevens, Tony Garnier et Le Corbusier en France, J.J.P. Oud en Hollande, Walter Gropius en Allemagne, Adolf Loos à Vienne, Neutra en Californie, Frank L. Wright dans la banlieue de Chicago… Tous ont exploré les possibilités d’un nouveau matériau, le béton, pour engager l’architecture sur une voie totalement inédite, donnant naissance à « des formes étranges qu’on n’avait jamais vues dans la construction » (Henri-Marcel Magne, 1922). Pour certains, le bilan est en demie teinte. Pour d’autres, essentiellement négatif. Après avoir marqué l’architecture durant un siècle, le béton serait-il condamné au déclin par la désindustrialisation ?

Introduction

La bourgeoisie libérale et l’avénement du bon goût – La France réticente face à la modernité; La révolution industrielle – La montée de la question sociale

Questions de définition

L’irrésistible montée de la modernité : Un rapport au temps : le paradis est à venir; Un rapport à la connaissance : la science et non pas la tradition, la raison et non pas l’émotion; Un rapport à l’esthétique : le nouveau plutôt que l’éternel – Romantisme et rationalisme, les deux faces de l’avant-gardismeUne furieuse envie de renverser la table

Interrogations métaphysique

Qu’est-ce que l’art ? L’architecture, les arts appliqués sont-ils de l’art ? Une technique pas un art; Quand Le Corbusier pondère; Les relations entre l’architecture et la peinture – Les techniciens sont-ils les artistes des temps nouveaux ? Dissociation de l’ingénierie de l’architecture; L’architecture indissociable de la sculpture; L’impossible réconciliation entre architecture et construction – L’industrie est-elle le nouvel horizon de l’art ? Des architectes constructeurs d’usines; L’industrie source d’inspiration pour les architectes – L’art doit-il être engagé aux côtés du peuple ?Derniers feux du temps des villas chic; Avènement d’une architecture militante

Fondamentaux

Rejet de l’histoire et culte de la nouveauté : Naissance d’un art radicalement nouveau; La nature et l’ailleurs comme source d’inspiration – Rejet de l’imitation et culte de la vérité : Le malheureux Mr Coignet; Du faux qui n’essaye pas de se faire passer pour du vrai; Le toit plat – Rejet de l’ornementation et culte de l’idée : Protomodernisme; L’intransigeant Mr Loos; L’inclassable Mr Sauvage; Post-modernité – Rejet de l’ostentation et culte de la fonctionnalité : La baie remplace la fenêtre; La remise en cause du mur; L’habitat se protège de la rue; La remise en cause de la façade (avant, arrière); Le « Fuck the contexte »

Surfaces

La recherche du lisse : Le fantasme caché du béton; L’enduit viennois; Un revêtement finalement insatisfaisant – La fascination du blanc : « Provocante comme un lys »; La beauté du propre; Esthétique de « ville arabe » – Le recours au placage et à la peinture : « Le béton, je le mets dans les fondations ! »; L’épisode du Théâtre des Champs-Elysées; La loi Ripollin du Corbusier; Les réticences du Corbusier – L’affichage d’une nouvelle texture : L’inventif monsieur Wright; Le discret monsieur Le Coeur; L’incroyable monsieur Perret; Le constant monsieur Ando – La brutalité revendiquée : La matière et les formes à l’état brut; Trop c’est trop; La brutalité faute de moyens ?

Volumes

L’esthétique de l’ossature : Les limites du métal; Béton et architecture industrielle; L’ossature comme principe esthétique; La beauté de la grande portée; La coque en voile mince; A la charnière de l’ingénierie et de l’architecture – La plasticité des formes : Entre utopie et expressionnisme; Les limites du fonctionnalisme; Niemeyer ou la modernité baroque; Retour de l’esthétique pure; La banalisation des formes

Fonctions

L’industrialisation de l’habitat… et de l’architectureLe principe d’économie : Le Corbusier et l’UAM; Premier essais de fabrication et standardisation; Rêve d’architectes; La machine s’emballe – L’ère des grands ensembles : Cap sur l’habitat social; Habitat vertical ou horizontal ?; Le rêve avorté de la cité en immeuble – La naissance de l’art industriel, le designLe design intérieur : Eloge de l’ergonomie : du mobilier à l’équipement de la maison; Le confort moderne; Le logement évolutif – La construction évolutive : Logement et sentiment d’espace; Equipement et polyvalence

La ville neuve

Bilan

A lire ce sur thème