Les 20 plus beaux jardins de Rome

Franck Gintrand

Publié le :

  • 25 décembre 2018

Villa Ada

Localisation : nord de la ville, juste à l’extérieur du Mur d’Aurélien et non loin du parc de la Villa Borghèse.

Avec la Villa Doria Pamphilia, la Villa Ada est le plus grand parc public de Rome. Aménagée en « jardin paysager » au XVIIIe siècle, on y trouve la Villa Reale, ou Villa Savoia (actuelle ambassade d’Egypte), les écuries et plusieurs fabriques  : Belvédère, Temple de Flore, Chalet Suisse, tour Gothique… ainsi que le Bunker de Mussolini ouvert à la visite depuis 2016.

En savoir plus sur l’état d’abandon du parc

Parc Nemorense-Virgiliano

Localisation : A l’Est de la villa Ada, à proximité de Santa Costanza

Le parc a été inauguré en 1930, à l’occasion du deux millième anniversaire de la naissance de Virgile. On y trouve  un chalet et qui sert maintenant de kiosque de boissons et de sandwichs.

Jardin de Pincio

Le jardin de Pincio, situé sur la coline du même nom, offre un panorama splendide sur la Place du Peuple. En bas de la coline se trouve, par exemple, la tombe des Domizi qui abrite les cendres de Néron.

Villa Borghèse **

Créé dans la première moitié du XVIIe siècle, le jardin actuel datent du XIXe siècle dans le style anglais. On y trouve

Jardin botanique de Rome

Parmi les plus beaux parcs de la ville romaine, voici ceux qui méritent d’être visités. Tout d’abord, si vous êtes fan de plantes, vous ne pouvez pas manquer le Jardin Botanique du Trastevere.

Situé sur les pentes du Janicule, le Jardin Botanique occupe l’espace d’un jardin où on cultivait des plantes médicinales vers le XIIIème siècle.

Villa Torlonia ***

Localisation : A l’Est de la villa Borghèse et du Macro.

Créée au début du XIXe siècle, la villa abrite trois petits musées : le musée de la villa dans le Casino Nobile, le musée de la Casina delle Civette, et le Casino dei Principi. La villa devint la résidence d’état de Mussolini jusqu’en 1943.

On y trouve de nombreux édifices : Le Casino Nobile ou Casino Principale, imposant bâtiment de la villa Torlonia, la Casina delle Civette (construite en 1840, reconstruite en 1908-1916 en style Liberty restaurée entièrement de 1992 à 1997, le Casino dei Principi (« Casino des Princes »), construction néoclassique de 1840 qui abrite des expositions temporaires, le théâtre (Teatro Torlonia), le Temple de Saturne, de style hellénisant (1838) avec ses colonnes et son fronton triangulaire représentant Saturne(en cours de restauration), la Serre Mauresque, les Fausses Ruines (« Falsi Ruderi ») et la tribune aux fontaines.

Colline du Janicule ***

Via Garibaldi | Salita di Sant’Onofrio

Villa Doria Pamphilj ***

Créé au XVIIe siècle par la famille Pamphilj, ce parc est public depuis 1972. La villa est divisée en trois parties que sont le palais et les jardins (pars urbana), la pinède (pars fructuaria), et le terrain agricole (pars rustica).

Villa Sciarra

Satyres… de pierre. Nymphes et créatures semi-monstrueuses peuplent les parterres de ce jardin au charme original, perché sur les pentes de Monteverde, non loin de l’université Américaine. Parfait pour trouver la tranquillité et s’éloigner du chaos de la ville.

Jardins suspendus de la Aldobrandini

Rien que le nom nous transporte déjà un peu ailleurs. Situés entre l’effervescente via Nazionale et le joli quartier de Monti, ces jardins surplombent la ville et offrent une perspective unique sur les églises et les statues de Rome. Ouverts jusqu’aux derniers rayons du soleil, leur calme est parfait pour une sieste à l’ombre.

Villa Celimontana

Située entre les thermes de Caracalla et le Colisée, cette villa est un havre de paix et un oasis de verdure au coeur de Rome. Celle qui fut autrefois la Villa Mattei est aujourd’hui un parc public qui existe depuis le XVIe siècle.

Aménagé par l’architecte français Pierre Charles L’Enfant en 1858, le parc se trouve sur le sommet ouest de la colline. De balade en balade on peut découvrir un parc splendide et quelques monuments historiques tel que l’obélisque égyptien de l’époque de Ramsès II provenant du Temple du Soleil d’Héliopolis.

Parc Monte Mario

Pour les mordus de nature et de panoramas à couper le souffle, un détour par le Parc Monte Mario est indispensable. Situé au nord du Vatican à une altitude de 139 mètre, l’endroit offre une vue imprenable sur Rome. La colline abrite un parc naturel mais aussi l’Observatoire astronomique de la ville.

Parco Savello

Le parco Savello est un charmant jardin rectangulaire entouré de murailles datant du Moyen-Âge. Niché sur la colline de l’Avento, il fut le site du château de la famille Savelli, dont la construction au XIVe siècle conféra à la colline un aspect de forteresse imprenable. Le parc abrite de nombreux orangers plantés en l’honneur de Saint-Dominique, qui y fonda un couvent, valant ainsi au site d’être également connu sous le nom de Jardin des Orangers. Cette visite vous permettra de profiter d’un agréable moment de détente tout en admirant une vue splendide sur la capitale italienne et ses célèbres monuments.

Parc régional de l’ancienne Appia ***

Le territoire du parc est un « coin de verdure » entre le centre de Rome et les Colli Albani , qui représente le résidu le plus important de l’ Agro Romano du point de vue historique, archéologique et paysager. Elle comprend la Via Appia Antica et ses environs sur une distance de 16 kilomètres (y compris la Villa dei Quintili), la vallée de Caffarella (200 hm2), les zones archéologiques des Aqueducs (240 hm2 ), Tor Fiscale et les tombeaux de la Via Latina , la Tenuta di Tor Marancia(220 hm2) et celle de la Farnesiana (180 hm²).

Revenir à la rubrique :