Franck Gintrand

Publié le :

  • 11 novembre 2017

Définition : amour de la patrie. Etym. Du latin, pater (père). Origine : utilisé pour la première fois lors de la guerre de Sept ans au XVIIIe siècle pour vanter la supériorité de la France sur l’Angleterre.

Aujourd’hui. Version républicaine du nationalisme, le patriotisme mobilise moins les hommes face à un danger ou en vue d’une action commune qu’il ne les réunit après coup lors des événements heureux (une coupe du monde) ou malheureux (un attentat).

Voir aussi : Nationalisme.

Citation : « Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays. », John Kennedy – « Ce lien, il faut bien l’avouer, est très affaibli aujourd’hui, en particuliers dans les classes supérieures qui vivent dans un univers mental « mondialisé » et « ouvert ». », Paul-François Paoli, L’imposture du vivre ensemble de A à Z –  « La nation n’est qu’une coque vide sans le patriotisme. », Barbara Lefebvre

A lire

Histoire des idées politiques, tome 2, Du XVIIIe siècle à nos jours, Jean Touchard, 1958

« C’est ça la France… », Barbara Lefebvre

Revenir à la rubrique :