Huis clos

Franck Gintrand

Publié le :

  • 25 octobre 2017

Définition : « sans publicité », sans personne extérieure au groupe pour assister à ce qui se dit. Etym. Du latin ustium (porte). Origine : l’expression « A huis clos » apparaît au XVIème siècle pour dire à porte fermée.

Aujourd’huiLes diplomates le savent bien : dans un monde où la communication peut polariser les positions et radicaliser artificiellement les oppositions, le huis clos reste la meilleure façon d’aboutir à un accord.

Voir aussi : Secret

Citation : « Le conseil municipal est seul juge de l’opportunité de siéger à huis clos : aucune disposition législative ou réglementaire n’apportant de limitation à cette faculté, l’opportunité de la décision ne peut être discutée devant la juridiction administrative », Conseil d’État, 19 juin 1959 –  « Certaines questions ne peuvent évidemment, sans danger pour les intérêts communaux, être discutées en public : si, par exemple, le conseil délibère sur des projets de concession, sur un procès à intenter, et plus généralement sur des questions où l’intérêt privé se trouve en opposition avec l’intérêt communal. La discussion des titres des candidats, s’il s’agit d’une désignation à faire par le conseil, et plus généralement les questions personnelles, demandent également à être traitées à huis clos… », circulaire du ministre de l’intérieur du 15 mai 1884 

 

Revenir à la rubrique :