Qui sont les pharisiens ?

Franck Gintrand

Publié le :

  • 11 octobre 2017

A la différence des sadducéens, les pharisiens :

– accordent une autorité égale à la loi écrite (la Torah) et à la loi orale (le Talmud),

– croient en l’immortalité de l’âme, à la résurrection des morts et au jugement dernier,

– attendent la venue du messie qui libérera leur peuple des romains.

Jésus critique leur attachement aux règles de pureté et leur hypocrisie. Semblables à des sépulcres blanchis, ils sont de « belle apparence au dehors » et « plein d’ossements de morts et de pourritures », ce qu’il leur vaudra de ne pas entrer dans le royaume de Dieu. Les pharisiens ne peuvent admettre qu’il conteste le droit de répudier sa femme, qu’il guérisse des malades le jour du sabbat et qu’il pardonne les péchés, un pouvoir réservé à Dieu.

Pour autant, les Pharisiens n’ont joué aucun rôle dans son exécution.

Après la mort du Christ

Les pharisiens se lancent dans la persécution de ses adeptes. Paul sera un des leurs bras armés les plus zélés – notamment lors de la lapidation de Saint Etienne – avant sa conversion au christianisme.

De leur côté, les évangélistes caricaturent leur attitude dans la mesure où il s’agit de la seule mouvance juive qui subsiste après la prise de Jérusalem par les Romains.

Revenir à la rubrique :