Les 15 plus célèbres maisons d’architectes construites de 1890 à 1909 : l’art nouveau

Franck Gintrand

Publié le :

  • 5 septembre 2017

Rompant avec les constructions aristocratiques au style éclectique, les maisons de la bourgeoisie la plus avant gardiste optent pour un « Art nouveau » à la fin du XIXe siècle. Premier exemple du genre : le mouvement Arts and Crafts et la Red house, en Grande-Bretagne.

Les maisons de la période:

  • 3 classées au patrimoine de l’humanité : la Red house, le palais Stoclet et la Robie house
  • 7 ouvertes à la visite : la Red house, la villa Berthe, la villa Majorelle, Hill house, Gamble, la Robie house et Hôtel Guimard
  • 3 maisons en GB, 3 en France, 3 aux Etats-Unis, 2 en Belgique, 2 Allemagne, 1 Autriche

Fin du XIXe siècle

Red house, Londres (GB)

Red house, Bexleyheath, Londres – Philip Webb (architecte) et William Morris(décoration d’intérieur) – 1859 – Commanditaire : William Morris : symbole et manifeste du mouvement Arts & Crafts, le nom ede cette maison vient de l’utilisation de briques rouges. La distribution et de la taille des pièces conditionnent l’apparence extérieure, la forme et la taille des fenêtres. Résultat : la maison présente des volumes et des ouvertures totalement asymétriques. William Morris mêle style roman au style gothique mais, à l’inverse du style éclectique en vogue à l’époque, il en épure les lignes au maximum et évite le pastiche. L’ambition des Arts & Crafts : faire de la création et de la qualité pour tous. Mais ce mouvement souhaitant concilier art et artisanat au bénéfice du plus grand nombre ne produira en réalité que pour les classes les plus aisées. En savoir + –

Se visite. Jours d’ouverture et horaires sur le site internet de la maison / Comment y aller Plan de localisation

A faire dans les environs : visite de Danson house (article wikipedia)

A voir aux environs : L’art Déco à Londres

Après l’exposition de 1925 à Paris, il n’aura pas fallu longtemps pour que l’engouement pour l’Art Déco traverse la Manche et conquiert Londres. Depuis le milieu des années 1920 jusqu’au milieu des années 30, l’architecture Art déco est adopté pour des usines, des journaux et même un palais royal reconstruit dans ce style Art. En savoir +

Maison James Charney, Chicago (EU)

Maison James Charney, 1365 N. Astor St., Chicago – 1891- Adler & Sullivan, avec Frank Lloyd Wright – Commanditaire : James Charney, un forestier de Chicago : Massive et usant d’une ornementation limitée à la décoration de la loggia, cette réalisation de Sullivan fut présentée plus tard par Wright comme « la première maison moderne ». Elle tire son nom de son premier propriétaire, un bûcheron de Chicago qui y vécut avec sa famille. Elle abrite aujourd’hui un musée et le siège de la Society of Architectural Historians (SAH). En savoir +

Ne se visite pas

A voir aussi à Chicago : l‘Art Déco à Chicago.

Hôtel Tassel, Bruxelles (B)

Ne se visite pas.

A faire dans les environs : l’architecture art nouveau à Bruxelles et à Budapest.

Villa Berthe, Le Vésinet, Ile-de-France (Fr)

Villa Berthe – appelée également La Hublotière, du fait de la présence d’ouvertures rondes en forme de hublots au niveau du soubassement des façades latérales – 72 route de Montesson, Le Vésinet – Hector Guimard – 1896 – Commanditaire : famille Jassedé, amis de la famille, négociants en épicerie (pour qui il construit également deux maisons, une dans le 16e arrondissement parisien et une autre à Issy-les-Moulineaux) : première réalisation Art nouveau en France, la villa s’inspire ouvertement de l’Hôtel Tassel d’Horta (voir plus haut) dont elle reprend le principe du bow-window au second étage et les lignes courbes. Sur les conseils d’Horta, il privilégie aux motifs floraux la ligne abstraite de la tige. L’architecte se conforme au chaier des charges édicté par l’aménageur du Vésinet. Par la suite, Guimard proposera des modèles de villas sur catalogue. En savoir +

La distribution intérieure, restée authentique, s’organise autour des pièces de réception au rez-de-chaussée – complétées par la cuisine – et les pièces d’habitation aux étages, autant d’espaces aux volumes clairs. Au premier étage, les chambres forment des entités indépendantes qui peuvent communiquer entre elles au moyen de portes disposées dans un même alignement. L’étage de comble comporte une grande pièce centrale, traditionnellement appelée le « salon de musique ».

Se visite. Jours d’ouverture et horaires sur le site internet de la maison.

A voir dans les environs : la ville nouvelle du Vésinet

Se loue. Plus d’informations sur wmbrc.co.uk.

Maison Winslow

Maison Winslow – River Forest, Illinois – Frank Lloyd Wright – 1893 – Commanditaire : ?? : première réalisation indépendante de Wright qu’il considérait comme la première « maison de la Prairie » et la première tentative de réinventer la maison traditionnelle. Les murs montent vers un chaperon en pierre artificielle. Le second étage de la maison est couvert en terre-cuite. La façade rappelle le style de Louis Sullivan. Les fenêtres montent du rebord jusqu’au soffite. Le large avant-toit se projette au-delà des fenêtres du premier étage. La cheminée est longue et basse. En savoir +

Broad Leys (GB)

Deanery garden, Sonning, Berkshire (GB)3299508423_d9da5e68e5_z002_lt011518a_munsteadwood_img_5560

Deanery garden – Sonning, Berkshire – Edwin Lutyens – 1899-1901 – Commanditaire : Edward Hudson, fondateur du magazine Life Life Country Life et grand admirateur du style de Lutyens dont il contribua à faire connaître les oeuvres : conçue dans le style Arts & Crafts, la maison, construite pour le fondateur de la revue de mode de vie Country Life , Edward Hudson, privilégie le confort et l’intimité sur l’ostentation.

Ne se visite pas

A voir à Londres

L’oeuvre de Edwin Lutyens à Londres : Son travail, influencé par Norman Shax, William Morris et Philip Webb, l’amène à concevoir des demeures dans le style Arts.

Début du XXe siècle

Maison Behrens, Darmstadt, Hesse (All)th_mathildenhoehe_20090928_0006

Maison Behrens – Darmstadt – Behrens – 1901 – Commanditaire : l’architecte : première construction de Behrens, qui n’avait aucune formation en architecture, la maison puise son inspiration dans le courant Art and Craft et l’architecture domestique germanique pour son toit à forte pente, ses pignons et lucarnes. Les arcs peints en vert foncé soulignent la façade en stuc blanc. L’absence d’ornement sur la façade – qui tranche avec la riche décoration intérieure caractéristique de l’Art nouveau- et la  capacité de Behrens à simplifier les lignes annoncent le travail qu’il effectuera en tant que designer pour AEG.

Ne se visite pas.

Maison Langer, Vienne (A)

tumblr_my6qbww5jn1r6sytao1_1280

Maison Langer – Hietzing, un des arrondissements de Vienne – Jože Plečnik – 1901-02 – Commanditaire : l’architecte Langer : « Langer House » est une oeuvre de Langer achevée par l’architecte Joze Plecnik qui ne conçoit que la façade. Celle-ci est asymétrique. Conçue comme les motifs d’un vaste tapis, les roses mettent en valeur les différentes pièces d’habitation et s’adaptent aux surfaces courbes des fenêtres. Plečnik reprend ici le principe de « façade texturée » de Wagner

Ne se visite pas.

A voir dans les environs : l’architecture de la Sécession viennoise.

Villa Majorelle, Nancy, Lorraine (Fr)

villa-majorelle

Villa Majorelle -1, rue Louis Majorelle, Nancy – Sauvage – 1902-03 – Commanditaire : Louis Majorelle, ébéniste et décorateur français du mouvement Art nouveau de l’École de Nancy, dont il fut également vice-président : Cette première maison Art nouveau de Nancy multiplie les motifs floraux aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur avec une prédilection particulière pour le motif de la monnaie du pape caractéristique de cette école. L’importance accordée à la ferronnerie participe à l’unité architecturale de l’édifice. En savoir +

Se visite. Jours d’ouverture et horaires sur le site de l’Office du tourisme de Nancy.

Voir d’autres exemples de l’architecture Art nouveau à Nancy.

Hill house, Helensburgh (GB)

hill-house

Se visite. Jours d’ouverture et horaires sur le site internet de la maison.

En savoir plus sur Mackintosh sur le site de l’office du tourisme écossais.

L’oeuvre de Mackintosh à Glasgow : Principal représentant de l’Art nouveau en Ecosse, Charles Rennie Mackintosh développe son propre style où s’opposent angles droits et motifs décoratifs d’inspiration florale avec des courbes douces, par exemple le motif dit de la Rose Mackintosh, et auquel s’intègrent des références à l’architecture écossaise traditionnelle. Le projet qui contribue à élever sa réputation à un rang international est la Glasgow School of Art (1897-1909). En savoir +

Palais Stoclet, Bruxelles (B)

Palais Stoclet – Josef Hoffmann – 1905-11 – Commanditaire : le financier belge Adolphe Stoclet : Considéré comme une oeuvre d’art totale et une des réalisations les plus abouties de la Sécession viennoise, le Palais marque le passage de l’Art nouveau à l’Art déco et au mouvement moderniste. La construction adopte des lignes cubiques. La façade est couverte de plaques de marbre de Carrare cernées de baguettes de bronze. Le jardin reprend les lignes géométriques du bâtiment. – En savoir +

Ne se visite pas – Lire à ce sujet : Le bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre veut que le Palais Stoclet ouvre ses portes au public, 14 janvier 2016.

A voir aussi dans les environs : l’art Déco à Bruxelles.

Maison Gluckert, Darmstadt (All)

018_DARMSTADT_MAISON_GLUCKERT7949090814_ecfe5c5d68_z

Maison Gluckert – Olbrich – Darmstadt – 1908 – Commanditaire : le fabricant de meubles Glückert (pour qui l’architecte construisit côte à côte cette grande maison mais aussi une plus petite) :

A voir sur place : les oeuvres de la Colonie d’artistes de Darmstadt

Les oeuvres de la Colonie d’artistes de Darmstadt. Le Grand-Duc Ernst-Ludwig de Hesse, désireux de stimuler par l’innovation artistique la production industrielle sur son territoire, fonda en 1899 une colonie d’artistes en invitant sept artistes à venir travailler à Darmstadt sur la Mathidenhöhe dont l’architecte autrichien Joseph Maria Olbrich, collaborateur d’Otto Wagner et co-fondateur du mouvement Sécession. En savoir +

Gamble House, Pasadena (EU)02-gamble-house-front2gamblehouse-2005_edit1

Gamble House – 4 Westmoreland Pl, Pasadena, Californie – Charles Sumner Greene et Henry Mather Greene – 1908-09 – Commanditaire : David B. Gamble de la société Procter & Gamble : ce joyau de l’architecture pose alors les bases d’un style qui deviendra populaire à travers toute la Californie : le style Arroyo ou Arts & Crafts. Mélange de chalet suisse et de temple japonais, cette demeure a des airs romantiques. L’extérieur comme l’intérieur portent l’attention au détail : tous les meubles avaient aussi été conçus spécialement pour cette maison.

Se visite. Jours d’ouverture et horaires sur Site internet de la maison

Robie house, Chicago (EU)

8b554fbf84920a4066036d7c1a2ba951

Où voir du F.L. Wright aux Etats-Unis (la seule réalisation étrangère de l’architecte au Japon, l’hôtel Impérial de Tokyo, a été détruite) : Illinois, Wisconsin, Etat de New-York, Californie, Michigan, notamment.

Se visite. Jours d’ouverture et horaires sur site internet deF.L. Wright

A faire dans les environs : les maisons célèbres de Chicago.

Hotel Guimard, Paris (Fr)

Façade d'un immeuble art nouveau d'Hector Guimard (Paris)

Se visite. Uniquement lors des Journées du patrimoine

Revenir à la rubrique :