L’architecture Secession et moderne de Vienne : Wagner et Loos

Franck Gintrand

Publié le :

  • 23 juillet 2017

L’art nouveau selon Otto WagnerAu début de sa carrière et jusque dans les années 1895, Wagner est un architecte classique, adepte de l’historicisme (voir notamment la Villa Wagner n°1 construite entre 1886 et 1888). En 1894 Wagner est chargé de l’aménagement du réseau de métro. C’est un tournant. A compter de cette époque, il se convertit aux idées nouvelles du style Sécession – une variante plus stricte de l’Art nouveau français et belge – et devient le maître à penser de la nouvelle génération d’architectes. En savoir +

Localisation : Saint-Leopold, Station Karlsplatz 

Voir aussi : Les 15 plus célèbres maisons d’architectes de 1910 à 1928

L’art moderne selon Loos : l’architecte autrichien Adolf Loos a milité, par ses réalisations comme par ses écrits, pour une nouvelle vision architecturale, à la fois moderne et audacieuse. Dans la Vienne du début du XXe siècle marquée par l’architecture éclectique envahissante du « Ring » (, il fut l’un des premiers à rejeter l’ornementation et à donner la priorité aux volumes. Ses réalisations, marquées par l’emploi de toits plats, de murs lisses, de fenêtres sans encadrements, d’une configuration nette des pièces et d’une absence de toute décoration inutile sont, aujourd’hui encore, d’une modernité étonnante. En savoir +

> Voir aussi : Les 15 plus célèbres maisons d’architectes de 1910 à 1928

Revenir à la rubrique :