Portland, la ville verte

Franck Gintrand

Publié le :

  • 27 mai 2017

En 1971, l’Oregon était le premier État américain à créer une loi sur la récupération de bouteilles et de cannettes en imposant le principe de consignation (Oregon Bottle Bill). Depuis, bien des initiatives écologiques ont suivi et Portland, la plus grande ville de l’Oregon, est un chef de file en la matière.

En 1978, une autoroute qui traversait le centre-ville de Portland a été transformée en un parc de 2,4 km le long de la rivière Willamette. Ce parc urbain, nommé Gov. Tom McCall Waterfront Parken l’honneur du  gouverneur McCall fervent partisan du recyclage (c’est lui qui a instauré le Oregon Bottle Bill) et de la protection de l’environnement, est très fréquenté par les marcheurs, joggeurs, patineurs et pique-niqueurs. Il accueille d’important festivals, notamment le Portland Rose Festival, le Oregon Brewers Festival, du 26 au 29 juillet (les microbrasseries pullulent, dans cet État et en particulier à Portland, la ville qui compte le plus grand nombre de microbrasseries en Amérique du Nord!) et le Waterfront Blues Festival, entre autres événements.

En 1980, la «frontière de l’étalement urbain» (Urban Growth Boundary) a limité la croissance de la ville. On voulait préserver les zones agricoles et l’accès à la nature. Les habitants de Portland sont fiers de manger des produits frais provenant des fermes à quelques kilomètres de chez eux. D’ailleurs, la ville compte plus de 20 marchés fermiers et 35 jardins communautaires.

Par ailleurs, on y trouve le plus grand nombre d’édifices certifiés LEED en Amérique du Nord, un tramway électrique dont une section du centre-ville est accessible gratuitement (mesure qui devrait changer en septembre, malheureusement), plus de 510 km de pistes cyclables (j’ai fait une excursion à vélo avec Pedal Bike Tours), des poubelles à compost dans les rues fonctionnant avec l’énergie solaire, qui sont vidées une fois par mois aulieu d’une fois par semaine parce que les déchets sont réduits à 10 % de leur poids grâce au compostage qui en accélère la décomposition…

Revenir à la rubrique :