Le béton selon Ando

Franck Gintrand

Publié le :

  • 25 mai 2017

En imaginant des architectures immergées dans l’eau ou partiellement plongées dans la terre, Ando signifie que le béton ne suffit plus pour imaginer l’architecture de demain.

Sans doute parce qu’il n’a jamais construit dans l’hexagone, Ando reste l’architecte célèbre le plus méconnu en France. Il reçut pourtant le prix Pritzker en 1995, avant Piano et bien avant Foster ou Rogers.

Article en cours de rédaction

Revenir à la rubrique :