Conseil des ministres

Franck Gintrand

Publié le :

  • 3 avril 2016

Définition :

Ce qu’il faut savoir : L’extrême formalisme des conseils peut se révéler selon les cas fastidieux, voire sans intérêt. Mais il n’y a rien de plus humiliant pour un ministre délégué ou un secrétaire d’Etat que de ne pas y être convié.

Voir aussi : Conseil des Ministres, Ministre, Secrétaire d’Etat

Descriptif : Un rituel immuable : une fois tous les sept jours, 49 fois par an, un garde républicain se fige sabre au clair tandis qu’un huissier annonce l’entrée de « Monsieur le président de la république ». Celui-ci s’installe dans un fauteuil différent des autres et se voit proposé une tasse de café, un privilège dont il est le seul à bénéficier. Pendant la durée du conseil, les ministres n’ont droit de s’adresser qu’à lui et ne peuvent reprendre la parole après lui. Le déroulement se décompose en trois temps : la partie A concerne les décrets, projets de loi et communications des ministres limitées à quelques minutes; la partie B, les nominations et décorations; la partie C, l’évocation des grandes échéances.

Revenir à la rubrique :