Dominer / Etre dominé

Franck Gintrand

Publié le :

  • 30 mars 2016

Définition : être plus fort ou plus faible que. Un état plus aussi objectif que subjectif.

Ce qu’il faut savoir. La domination se combat d’autant plus difficilement que les dominés ont intériorisé et accepté la distance culturelle qui les sépare des dominants. Cette distance semble à la fois logique et naturelle. Elle est même revendiquée par ceux-là même qui en sont victimes comme le seul moyen d’éviter la honte et l’humiliation.

Voir aussi : Puissance.

Analyse. « A l’inverse du « sens de la distinction » (recherchée par les classes dominantes), c’est le principe de conformité qui régit le goût populaire, comme un rappel à la solidarité de condition, une mise en garde contre l’ambition de vouloir ressembler à ceux qui ont des moyens supérieurs. », Annie Ernaux, Pierre Bourdieu, L’insoumission en héritage, sous la direction de Edouard Louis.

Revenir à la rubrique :