Retourner sa veste

Franck Gintrand

Publié le :

  • 21 mars 2016

Définition : changer d’avis ou de camp afin de saisir une occasion ou d’échapper à une menace.

Ce qu’il faut savoir. A trop changer, on finit par perdre en crédibilité. Mais à tenir coûte que coûte sur ses positions, on finit par paraître conservateur ou dogmatique. Le monde change. Il n’y a rien d’illogique à ce que les décideurs en tiennent compte pour peu que cela soit argumenté.

Voir aussi : Changer de parti.

Quelques exemples célèbres de « retournement de veste » : François Mitterrand au sujet des institutions de la Ve république – Michel Jobert, collaborateur de Mendès France avant de devenir ministre des affaires étrangères sous Pompidou puis ministre d’Etat en charge du commerce extérieur de François Mitterrand – Bernard Kouchner, prôche de François Mitterrand avant de devenir ministre de Nicolas Sarkozy – Jean-Pierre Soisson, ministre de Valéry Giscard d’Estaing puis de François Mitterrand mais aussi : Daniel Cohn-Bendit, Olivier Stirn, Maurice Leroy, Eric Besson, Fadela Amara…

Revenir à la rubrique :