Président de conseil régional

Franck Gintrand

Publié le :

  • 13 mars 2016

Une fonction tellement éloignée du terrain qu’elle se conçoit comme une retraite bien méritée après une carrière nationale ou une bonne antichambre pour occuper les plus hautes fonctions.

Voir aussi : Conseiller régional

« Pour Pécresse et Wauquiez, il s’agit d’acquérir une stature à la tête d’une région pour pouvoir se positionner ensuite au premier rang des prétendants à l’Elysée. Non pas en 2017, mais en 2022. Un député LR se met à leur place : « Ils se disent : “je suis dans l’opposition, je m’ennuie et je dois avoir mieux qu’un ministère de second rang en 2017”. » Et à en croire cet élu, une présidence de région peut servir de tremplin efficace pour l’Elysée : « ça fournit une belle base ». »,  La case région, meilleur chemin pour l’Elysée ?, Louis Hausalter, Marianne, 1er décembre 2015

Revenir à la rubrique :