Edredon (stratégie de l’)

Franck Gintrand

Publié le :

  • 10 mars 2016

C’est quand tout invite à la réplique cinglante ou à l’explication de texte un peu laborieuse que se justifie parfois – mais pas toujours – le choix de la stratégie de l’édredon. Cet art de l’esquive consiste à réinterpréter la critique pour la relativiser fortement, voire à l’ignorer purement et simplement. En somme, laisser dire, « donner du temps au temps » et miser sur la lassitude des médias qui, tôt ou tard, finiront par passer à autre chose.

Voir aussi : Dramatisation (stratégie de), Canibalisation (stratégie de), Victimisation (stratégie de), Saturation (stratégie de), Polarisation (stratégie de), Neutralisation (stratégie de), Marginalisation (stratégie de), Décrédibilisation (stratégie de), Hystérisation (stratégie d’), Faux nez (stratégie du), Diversion (stratégie de), Dilution (stratégie de), Diabolisation (stratégie de), Omniprésence (stratégie d’), Edredon (stratégie de l’)

Et aussi : Polémique, Attaque, Angle d’attaque

« C’est normal que les enseignants protestent, cette réforme est difficile.  » Vincent Peillon, Ministre de l’Education nationale, répondant aux critiques de la droite à l’Assemblée sur le projet de réforme des rythmes scolaires 

Revenir à la rubrique :