Franck Gintrand

Publié le :

  • 10 mars 2016

Quoi de plus humain que la boulette. Pour peu qu’elle n’émane pas d’un politique en situation de faiblesse…

Voir aussi : Polémique

« On a tous en tête le désormais célèbre « Quand je rentre, je me couche. Trop épuisé. Avec toi ? » d’Éric Besson, maladroitement rattrapé par un douteux « LOL et excuses. Ça m’apprendra à manipuler la liste des brouillons et à appuyer par erreur sur la touche envoi. » (…) Employer un mot pour un autre peut parfois coûter très cher. Si la « fellation » et le « gode de conduite » de Rachida Dati ou la « bravitude » de Ségolène Royal font désormais autorité en la matière, on oublie trop souvent que Brice Hortefeux a confondu « empreintes génétiques » et « empreintes génitales » ou que le livre préféré de Frédéric Lefebvre est « Zadig et Voltaire »… », Victoria Gairin, Le palmarès des plus belles gaffes politiques, lepoint.fr, 7 juin 2012

 

Revenir à la rubrique :