Franck Gintrand

Publié le :

  • 10 mars 2016

Ce qu’il faut savoir. Quoi de plus humain que la boulette. Pour peu qu’elle n’émane pas d’un politique en quête de crédibilité ou en situation de faiblesse…

Voir aussi : Polémique

Exemples. Employer un mot pour un autre peut parfois coûter très cher. Si la « fellation » et le « gode de conduite » de Rachida Dati ou la « bravitude » de Ségolène Royal font désormais autorité en la matière, on oublie trop souvent que Brice Hortefeux a confondu « empreintes génétiques » et « empreintes génitales » ou que le livre préféré de Frédéric Lefebvre est « Zadig et Voltaire »… », Victoria Gairin, Le palmarès des plus belles gaffes politiques, lepoint.fr, 7 juin 2012

Revenir à la rubrique :