Franck Gintrand

Publié le :

  • 9 mars 2016

Mot employé par des partisans pour dénoncer un compromis, la trahison est en réalité le prix à payer en terme de fierté pour donner des gages à de nouveaux alliés et vaincre les réticences de leurs soutiens. Une opération où les raisons avancées s’avèrent décisives si on souhaite éviter que les pertes soient plus élevées que les gains.

Voir aussi : Franchise, Conviction, Alliance, Meurtre, Promesse

« La trahison est une question de date », Talleyrand -« Où il y a un traité, il y a un canif. », Talleyrand – « Pour qu’il y ait trahison, il faudrait que Nicolas Sarkozy doive quelque chose à Jacques Chirac », Franz-Olivier Giebert, La tragédie du président – « Les salauds, il y en a pleinen politique; et il y a rien de plus contagieux que des salauds. C’est comme ça, il faut faire avec. Sinon, on fait un autre métier. », Nicolas Sarkozy cité par Bruno Le Maire, Jours de pouvoir – « En politique, la trahison devient un coup d’éclat si elle est couronnée de succès. La fin justifie les moyens à condition d’atteindre son but ! », Marie-Célie Guillaume, Le monarque, son fils, son fief

Revenir à la rubrique :