Franck Gintrand

Publié le :

  • 4 mars 2016

Aujourd’hui, l’engagement est perçu comme un acte vain, un signe de bêtise, voire une marque de sectarisme.

Voir aussi : Adhésion

« A quoi bon s’engager ? Jamais la politique ne m’a paru aussi vaine. Joute de mots sans prise sur le monde. » – Sous la plume. Petite exploration du pouvoir politique, Marie de Gandt

 

Revenir à la rubrique :