Renvoyer, Limoger

Franck Gintrand

Publié le :

  • 21 février 2016

Moyen d’affirmer son autorité, le renvoi peut être aussi la seule façon de « dégager » une place. Dans les deux cas, le renvoi ne s’embarrasse pas des apparences, quoi qu’en dise le démissionnaire qui ne manquera pas d’exprimer sa satisfaction et sa reconnaissance « afin qu’à la disgrâce ne s’ajoute le sarcasme » (Richelieu).

Voir aussi : Autorité, Nomination, Démission

« Le 17 août, à 6 heures du soir, Fouquet était roi de France, à 2 heures du matin, il n’était plus rien. » – Le siècle de Louis XIV, Voltaire

Quelques exemples célèbres de ministres limogés : Alain Madelin en 1996 pour avoir évoqué la nécessité d’un débat sur les acquis sociaux des fonctionnaires, Jean-jacques Servan-Schreiber en 1974, Alain Bombard en 1981, Alain Savary en 1984, Alain Devaquet en 1986, Léon Schwartzenberg en 1988, Michèle Aliot-Marie en 2011, Delphine Batho en 2013

Revenir à la rubrique :