Tutelle (mise sous)

Franck Gintrand

Publié le :

  • 27 juin 2015

Quand le pouvoir est jugé coupable ou dangereux. Voir tout ça à la fois. Même les Etats n’y échappent pas. Une humiliation. Mais il arrive que la mise sous tutelle soit aussi une chance dans la mesure où dispense le politique d’assumer l’application de mesures impopulaires.

Voir aussi : Etat, Souveraineté

« Les partages, les commissions mixtes contrôlées, les mises sous tutelle sont des moyens internationaux de torturer, de briser la volonté d’expression des peuples, de cultiver l’anarchie, le banditisme et la misère. », La mort de Lumumba : pouvions-nous faire autrement ?, Afrique Action, n°19, 20 février 1960

Revenir à la rubrique :