Franck Gintrand

Publié le :

  • 11 juin 2015

Un pouvoir sans ennemi est un pouvoir sans réalité. Encore faut-il accepté d’être détesté par ceux qui vous connaissent et aimer par ceux qui n’apprécient en vous qu’une image.

Voir aussi : Adversaire

« (…) Un prince sage doit, s’il le peut, entretenir avec adresse quelque inimitié, pour qu’en la surmontant il accroisse sa propre grandeur. » – Le pince, Nicolas Machiavel – « Ne craignez jamais de vous faire des ennemis; si vous n’en avez pas, c’est que vous n’avez rien fait. », Georges Clemenceau – « Ne se brouille pas avec moi qui veut. », Talleyrand – « Les ennemis les plus virulents évoluent dans les cercles les plus proches (…) Comparé à Edith Cresson, je n’ai pas l’honneur d’une cible particulière. Je ne suis rien. », Un mouton dans la baignoire, Azouz Begag

Revenir à la rubrique :