Franck Gintrand

Publié le :

  • 11 juin 2015

Retrait, candidature, soutien… Les coups politiques, qui visent le plus souvent à corriger une image ou gagner en notoriété, restent l’exception. Il est vrai que le risque est à la mesure de l’effet escompté. L’électrochoc peut réveiller l’opinion ou au contraire se retourner contre son instigateur. A bien réfléchir, donc.

 

Revenir à la rubrique :