Trouver un compromis

Franck Gintrand

Publié le :

  • 11 juin 2015

Ajustement d’intérêts divergents permettant à chacun de sauver la face, le compromis peut aussi bien résulter d’un équilibre des forces que du choix de préserver son interlocuteur. Du côté des partis contestataires, le compromis n’est que compromission, collusion des intérêts dominants et refus de tout vrai changement.

Voir aussi Négociation

« Rien ne marque tant le jugement solide d’un homme, que de savoir choisir entre les grands inconvénients ». – Propos sur les hommes et le gouvernement des hommes, Cardinal de Retz

Revenir à la rubrique :