Franck Gintrand

Publié le :

  • 11 juin 2015

Il n’est jamais bon de jouer le rôle de l’agresseur. L’agressé, lui, saura garder son sang froid et prendre le temps de la réflexion pour apprécier l’intérêt d’une réponse et le message le plus adapté quand, généralement, l’entourage le pressera de réagir.

Voir aussi : Adversaire, Concurrent, Dramatisation (stratégie de), Décrédibilisation (stratégie de), Victimisation (stratégie de)

Revenir à la rubrique :