Mode de scrutin  

Franck Gintrand

Publié le :

  • 10 juin 2015

Majoritaires, les scrutins avantagent les grands partis de gouvernement, les majorités claires et le pouvoir exécutif. Proportionnels, ils sont plus favorables aux petits partis, aux alliances et au pouvoir législatif.

Voir aussi : Majoritaire (scrutin), Proportionnel (scrutin)

« La proportionnelle peut reconstituer pour l’électeur une « respiration », analyse Marie-Françoise Bechtel (Fondation Res Publica). Mais, poursuit-elle, il ne faut pas en sous-estimer les dangers (…) Il est préférable de maintenir le scrutin majoritaire en l’aménageant, conclut-elle. Thierry Chopin(Fondation Robert-Schuman) prend quant à lui l’exemple des trentes années d’élections européennes pour dégager les inconvénients du scrutin proportionnel. Pas nécessairement lui répond Olivier Ferrand (Fondation Terra Nova), qui pense que le principe du panachage entre scrutin majoritaire et scrutin proportionnel finira par s’imposer. », Faut-il passer au scrutin proportionnel aux législatives ? Idées, Le Monde, 23 mai 2011

Revenir à la rubrique :