Vacances

Franck Gintrand

Publié le :

  • 4 juin 2015

Les vacances du politiques ne sauraient devenir la vacance du pouvoir. Arrivé à un certain niveau, on affirmera donc rester joignable en permanence, quelle que soit la distance. Et on n’hésitera pas à revenir au moindre problème susceptible d’être médiatisé…

Voir aussi : Crise

« Tous les présidents successifs se sont posé cette question insoluble : comment prendre le repos nécessaire, sans paraitre déserter la fonction ? », Frédéric Says, France Culture, 4 aout 2016

Revenir à la rubrique :