Qualités et défauts (pour réussir en politique)

Franck Gintrand

Publié le :

  • 4 juin 2015

Ce qu’il faut savoir. En politique, tout défaut est réversible en qualité. Un « candidat âgé » peut devenir un candidat « expérimenté » et « rassurant », un responsable « agité » se révéler « dynamique », une personnalité « clivante » être soudain appréciée pour son caractère « volontaire », un « poids léger » se présenter comme candidat « anti-système », etc. On notera néanmoins que les qualités qui font les bons candidats ont peu de rapport avec celles qui sont nécessaires à l’exercice du pouvoir.

Voir aussi : Binôme concurrentiel, Lâcheté, Cynisme

Revenir à la rubrique :