Franck Gintrand

Publié le :

  • 2 juin 2015

Il est dans l’ordre des choses que les représentants du peuple soient accusés de ne pas être représentatifs et les représentants du pouvoir de ne rien pouvoir. La haine de l’intermédiation ne date pas d’aujourd’hui même si elle s’exprime (peut être) de façon plus lancinante qu’hier.

Voir aussi : Politique

“Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député !”, Winston Churchill, Conférence, Mars 1959 – “La chambre des députés, la moitié sont bons à rien. Les autres sont prêts à tout.”, Coluche