Moderniser

Franck Gintrand

Publié le :

  • 2 juin 2015

On ambitionne généralement de moderniser la vie publique, l’Etat ou un parti dans la foulée d’une victoire ou à la veille d’une élection. À ces quelques exceptions près, la »modernisation » de telle administration ou de telle entreprise s’abrite derrière les lois de la nécessité et rarement sous le signe de l’ambition.

Voir aussi : Administration, réforme, Changement

« La véritable modernité, c’est d’oser redonner la parole au peuple français, a lancé M. Sarkozy. Il y a la modernisation pour l’élite et il y a la modernisation pour le peuple. Il y a la modernisation hors sol ou une modernisation enracinée dans notre histoire. (…) Peuple de France, allez dire que la majorité silencieuse a décidé de ne plus être silencieuse. » », Nicolas Sarkozy cité par Matthieu Goar, Au Zénith, Nicolas Sarkozy rejoue la partition de 2012, Le Monde, 9 octobre 2016 – « La modernisation de l’Etat et des structures publiques constituera un chantier majeur du prochain quinquennat, parce que les citoyens demandent une administration plus performante et moins couteuse, parce que les situations économique et sociale, mais aussi sécuritaire et diplomatique conduisent à une demande forte de plus d’Etat et de services publics, et qu’il faut donc redéployer et s’adapter. », Agnès Audier , Modernisation de l’Etat : dépasser les idées reçues, La tribune, 28 septembre 2016


Revenir à la rubrique :