Franck Gintrand

Publié le :

  • 2 juin 2015

Hier, un espoir, une utopie de concorde entre les peuples. Aujourd’hui, un concept balayé par le retour des nationalismes.

Voir aussi : Extrême gauche, communisme

« “Les prolétaires n’ont pas de patrie.”, Karl Marx