Ingérence (devoir d’)

Franck Gintrand

Publié le :

  • 2 juin 2015

Définition : doctrine prône la possibilité d’envoyer des secours humanitaires ou des forces armées internationales pour venir en aide à des populations victimes de catastrophes naturelles ou de violations des droits de l’Homme, sans l’assentiment de l’Etat concerné.

Ce qu’il faut savoir. Concept concurrent de la souveraineté des Etats, le devoir d’ingérence fait prévaloir la fin sur les moyens.

Voir aussi : Droits de l’homme, ONG.

Citation : « L’originalité des néo-conservateurs est de justifier des politiques de force – que l’on aurait autrefois qualifiées d’agression – par des principes moraux. Ils appliquent dans toutes ses conséquences le principe d’ingérence. » Pascal Boniface, Les Intellectuels faussaires : le triomphe médiatique des experts en mensonge 

Revenir à la rubrique :