Franck Gintrand

Publié le :

  • 2 juin 2015

Le bon mot vole souvent trop haut ou trop bas pour ne pas viser à côté.

Revenir à la rubrique :