Franck Gintrand

Publié le :

  • 1 juin 2015

Pour applaudir, dénoncer, polémiquer, répliquer… Soit. Mais faire du tweet un mode de communication régulier sur tout et n’importe quoi est-ce bien sérieux lorsqu’on est censé exercer des responsabilités ? En tout cas la réactivité de l’outil n’est pas sans risque.

Voir aussi : Communiqué de presse

Deux des tweet français les plus médiatisés : « Courage à Olivier Falorni qui n’a pas démérité, qui se bat aux côtés des Rochelais depuis tant d’années dans un engagement désintéressé. » — Valerie Trierweiler (@valtrier) Juin 12, 2012 – « Quand je rentre, je me couche. Trop épuisé. Avec toi ? » – Eric Besson @Eric_Besson

Revenir à la rubrique :