Sondages électoraux

Franck Gintrand

Publié le :

  • 1 juin 2015

Le plus intéressant dans un sondage n’est pas la mesure des intentions de vote mais celle des NSP, des sans opinion, des abstentionnistes, des indécis… Autant de sujets que les instituts préfèrent passer sous silence vue la petite taille et donc la fiabilité très relative des sous-échantillons. 

Voir aussi : Sondages d’opinion

« Tout nouveau correspondant d’un journal étranger débarquant à Londres se voit immédiatement conseiller la plus grande prudence vis-à-vis des instituts de sondage britanniques, et suggérer de prêter un oeil attentif aux bookmakers en cas d’échéance électorale importante … », Lea Lejeune, Brexit: pourquoi les instituts de sondages se sont plantés, Callenges, 24 juin 2016

Revenir à la rubrique :