Franck Gintrand

Publié le :

  • 1 juin 2015

Se porter candidat non pas pour gagner nécessairement mais pour peser par la suite. A charge pour les futurs perdants de bien anticiper leurs relations avec le futur vainqueur.

Voir aussi : Elections, Présidentielles, Concurrent

« François Hollande a bénéficié de l’effet catapulte de la primaire lors de la présidentielle de 2012. La droite a constaté cette dynamique très favorable », Bruno Cautrès cité par Laure Cometti, On vous raconte la petite histoire des primaires présidentielles en France, 12 octobre 2016

Revenir à la rubrique :