Franck Gintrand

Publié le :

  • 1 juin 2015

Il faut toute l’autorité de l’homme de pouvoir pour imposer un parachuté. Il faut tout le talent du parachuté pour réussir à le faire oublier. Ceux qui n’ont ni cette chance, ni ce talent, s’emploieront à l’atterrissage en douceur plutôt qu’au lâcher en haut vol. Sauf à se présenter poussé par d’autres motivations que la victoire. Dans ce cas – et seulement dans ce cas – le parachutage devra être assumé comme un choix.

Revenir à la rubrique :