Franck Gintrand

Publié le :

  • 1 juin 2015

Les nominations consistent selon à récompenser et sanctionner, faire des obligés et défaire les carrières. Un exercice aussi feutré que délicat. Jouissif, aussi.

Voir aussi :

« Toutes les fois que je donne une place vacante, je fais un ingrat et cent mécontents. » – Louis XIV – « Jouant en virtuose des passions, il veille à augmenter considérablement le pouvoir de nomination de l’Elysée afin de mieux tenir ses entours et satisfaire sa clientèle. », Dominique de Villepin, De l’esprit de cour

Revenir à la rubrique :