Franck Gintrand

Publié le :

  • 1 juin 2015

Lieu imaginaire des campagnes et des débats médiatiques où les grands fauves sont invités à confronter leur force et leur adresse. Comme au bon vieux temps des romains, la cruauté y est particulièrement appréciée, surtout lorsque le peuple baisse le pouce.

Voir aussi : Animal politique, Cruauté

« (l)es grands fauves se cachent pour panser leurs plaies », On n’est jamais mort en politique ! De Mitterrand à Sarkozy, Clélie Mathias – « Pour ceux d’entre nous qui gravitent au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut pas y avoir de pitié. Que la boucherie commence. » – House of Cards

 

Revenir à la rubrique :