Franck Gintrand

Publié le :

  • 31 mai 2015

Définition : atteinte à la réputation de quelqu’un. Pour que soit constaté un acte de diffamation, trois autres éléments doivent être réunis : l’allégation de faits précis, la mise en cause d’une personne précise, un caractère public. A l’inverse la diffamation peut être écartée si la légitimité du but poursuivi et l’absence d’animosité personnelle peuvent être démontrées.

Ce qu’il faut savoir. Strictement encadré par la liberté d’expression, le délit de diffamation est souvent invoqué dans les campagnes mais rarement reconnu par les tribunaux. La menace de poursuite est censée à elle seule refroidir les esprits querelleurs quand la décision d’engager une plainte prouve que l’on a rien à se reprocher. 

Voir aussi : Crise, Affaires

Citation : « Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose. D’autant qu’un démenti équivaut souvent, dans ce genre d’affaires, à une confirmation ». – Au sujet de l’affaire Clearstream, La tragédie du président. Scènes de la vie politique, 1986-2006, Franz-Olivier Giesbert

A lire 

La diffamation publique, Courrier des Maires, 06/03/2012

Revenir à la rubrique :