Franck Gintrand

Publié le :

  • 31 mai 2015

Strictement encadré par la liberté d’expression, le délit de diffamation est souvent invoqué dans les campagnes mais rarement reconnu par les tribunaux. La menace de poursuite est censée à elle seule refroidir les esprits querelleurs quand la décision d’engager une plainte prouve que l’on a rien à se reprocher. 

Voir aussi : Crise, Affaires

« Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose. D’autant qu’un démenti équivaut souvent, dans ce genre d’affaires, à une confirmation ». – Au sujet de l’affaire Clearstream, La tragédie du président. Scènes de la vie politique, 1986-2006, Franz-Olivier Giesbert

Revenir à la rubrique :