Franck Gintrand

Publié le :

  • 31 mai 2015

Le dérapage rappelle brutalement les limites de la spontanéité et de l’improvisation dans l’exercice du pouvoir.

Voir aussi : Couac

 

Revenir à la rubrique :