Haut fonctionnaire

Franck Gintrand

Publié le :

  • 30 mai 2015

DéfinitionLes hauts fonctionaires appartiennent à la hiérarchie la plus haute, dite catégorie A+ : directeurs d’administration centrale (comme les directions ministérielles), membres de grandes juridictions comme le Conseil d’Etat, la Cour des Comptes, ou l’Inspection des Finances, responsables de grands établissements publics, comme la SNCF, Air France, ou encore EDF. et des grands corps techniques, banques, assurances, industries, énergie et mines, transports, communication et culture, centres de recherche et offices professionnels…

Ce qu’il faut savoir. Que l’Etat soit aussi l’expression d’un camp politique, voilà une évidence à laquelle aucun haut fonctionnaire ne se résout jamais vraiment. En tout cas, ouvertement.

Voir aussi : Administration, Fonctionnaire, Neutralité

Citations : « La caste des hauts fonctionnaires a remplacé la noblesse de Louis XIV, en reprenant les mêmes mauvaises habitudes. On dépense sans compter, on ne se remet jamais en question et on gouverne de haut. », Guerre sale, Dominique Sylvain. – « Les privilégiés de la République forment une noblesse d’Etat, plus précisément les 15 000 hauts fonctionnaires diplômés en quasi totalité de l’ENA, polytechnique ou Normale Sup’. C’est à dire la crème de la crème de la fonction publique.
Ce sont les mieux payés des fonctionnaires (de 6 000 à 45 000 euros par mois) et ont droit à une kyrielle d’avantages : voiture et appartement de fonction, et à toute une série de primes. », Une nouvelle noblesse d’Etat, Yvan Stefanovitch

Chiffres : Fin 2012, 21 590 agents occupent un poste d’encadrement supérieur ou de direction (ESD) dans la fonction publique, ce qui représente 4,0 agents pour 1 000. Ce ratio s’élève à 4,2 dans la fonction publique d’État (9 988 agents), 4,9 dans la fonction publique hospitalière (5 617) et 3,2 dans la fonction publique territoriale (5 985)

Revenir à la rubrique :