Franc-maçonnerie

Franck Gintrand

Publié le :

  • 30 mai 2015

Définition : mouvement universaliste adepte du progrès fondé sur la cooptation, la discrétion et un cheminement initiatique.

Ce qu’il faut savoir. Les ambitieux laisseront le Lions et le Rotary aux aspirants notables pour privilégier les seuls réseaux où les hommes de pouvoir développent des communautés d’intérêt indépendamment de leur domaine d’activité et de leur sensibilité politique.

Voir aussi : Associations

Obédiences : Grand Orient de France, plus ancienne obédience française, située à gauche; Grande Loge de France, clairement de droite; Grande Loge Nationale Française, située à droite, seule reconnue par la maçonnerie anglo-saxonne.

Citation : « Laissons aux Églises autoritaires le soin de formuler leur syllabus. – Mais que la Maçonnerie reste ce qu’elle doit être, c’est-à-dire une institution ouverte à tous les progrès, à toutes les idées morales et élevées, à toutes les aspirations larges et libérales (…) »,  Frédéric Desmons, Clôture du discours au convent du Grand Orient de France de 1877 qui supprime l’obligation de croyance en Dieu.

Revenir à la rubrique :