Franck Gintrand

Publié le :

  • 30 mai 2015

Pendant longtemps le retrait temporaire et volontaire de la vie publique est resté un luxe réservé à quelques personnalités hors normes. Dans une société ultra-médiatisée, la concurrence, l’indifférence et l’oubli ont fini par rendre l’exercice trop périlleux pour être tenté.

Voir aussi : Traversée du désert

« Tu t’installes loin de Paris. Tu livres à intervalles réguliers de rares oracles devant des visiteurs triés sur le volet. Tu deviens ainsi le recours et l’évidence. », Jacques Pilhan à Michel Rocard cité par François Bazin, Le sorcier de l’Elysée

Revenir à la rubrique :